Comment assurer mon abri de jardin ?

Un panier de crabes. C’est souvent ainsi que l’on considère le monde de l’assurance.
Et, pourtant, il est nécessaire d’y plonger les mains pour se prémunir des nombreux problèmes que l’on peut rencontrer lorsqu’on possède une maison, un jardin… et un abri de jardin.

La notion de dépendance :

L’abri de jardin est considéré comme une dépendance.

Mais qu’est-ce qu’une dépendance ? Par « dépendances », on entend les bâtiments extérieurs qui sont situés à maximum 10 kilomètres (le rayon varie en fonction des assureurs) de l’habitation principale, ne sont pas en communication avec elle, ni utilisés comme locaux professionnels.

Ainsi, un garage intégré à la maison sera considéré comme une simple pièce, tandis qu’un garage en kits à monter dans son jardin, comme vous en propose la boutique en ligne FRANCE ABRIS, fera partie des dépendances.

Sachez néanmoins que la définition d’une « dépendance » n’est pas fixée par un cadre légal ; chaque assureur peut avoir ses propres critères.

Quelles démarches pour assurer son abri de jardin ?

Quelles sont les démarches à suivre ?

Si vous souhaitez vous prémunir d’éventuelles mauvaises surprises en cas de vol dans votre abri de jardin, de sinistre quelconque, il faut envisager de vous assurer. Ce n’est pas une obligation, à l’inverse de l’assurance habitation, lorsque vous êtes locataire ou propriétaire dans une copropriété.

La première chose à faire, à l’installation de votre abri, votre cabane, votre chalet, c’est d’en déclarer l’existence à votre assureur. Ce dernier pourra alors envisager les différentes solutions qui se présentent à vous, en fonction des contrats possibles.

Quels sont les critères dont je dois tenir compte ?

Comme à chaque fois que vous souscrivez à une assurance, il faut bien clarifier ses domaines d’application, les critères qui vont être essentiels et ceux qui risquent d’en modifier le prix. Si chaque assureur suit son cahier des charges, il y a des constantes :

  • Votre abri devra être érigé sur une dalle béton. Si vous l’avez monté sans fondation, le vol ne sera probablement pas remboursé; pas sûr également que vous parveniez à faire valoir vos arguments en cas de catastrophe naturelle…
  • Votre abri devra être clos, bâti avec quatre murs et nanti d’une porte solide et verrouillable.
    On ne vous fait pas un dessin : si vous souhaitez vous assurer contre le vol, c’est une nécessité. Certains assureurs réclament même l’installation d’une alarme…
  • Votre abri devra être placé à une distance limitée de votre habitation principale. Pour certains assureurs, il ne pourra pas être situé à plus de 10 kilomètres ; pour d’autres, ce sera trois kilomètres. Il arrive que le prix varie en fonction de ce critère.
  • Enfin, le prix que vous coûtera votre contrat d’assurance, son extension « dépendances » et ses différentes garanties dépendra, évidemment, de la taille de votre abri de jardin.

Quels sont les cas de figure possibles ?

  1. Votre assurance habitation ne couvre pas les éventuelles dépendances – c’est très souvent le cas.
    À vous de souscrire à des garanties qui protégeront au maximum vos dépendances et votre mobilier de jardin contre les tempêtes, les incendies ou les inondations.
    Notez que des garanties supplémentaires peuvent couvrir les actes de vandalisme ou les bris accidentels. Et rappelez-vous, comme nous l’avons mentionné ci-dessus : si vous souhaitez vous assurer contre le vol, votre abri devra être installé sur une dalle béton.
  2. Vous bénéficiez d’une assurance multirisques habitations ou votre assurance habitation mentionne une extension « dépendances ».
    Votre abri de jardin est donc couvert contre les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, les incendies… Vous n’êtes pas pour autant dispensé de déclarer l’existence de votre abri de jardin à votre assureur.

Attention : la couverture contre le vol doit être clairement précisée dans votre contrat. Et l’abri muni d’une porte verrouillable…
?? Un dernier conseil…
Restez prudent : n’entreposez pas du matériel, du mobilier ou des objets quelconques coûteux dans votre abri de jardin. En cas de sinistre, vous risqueriez de ne pas être très bien remboursé et les franchises seront probablement plus élevées.
Pis, en cas de vol, vos objets de valeur peuvent ne pas être assurés si vous les stockez dans une dépendance.

Partagez cet article