Solution : couvrir son ossature de carport ou de toit terrasse avec une membrane EPDM

Ossature bois avec choix de couverture simple pente

L’ossature bois fait partie des choix d’abris les plus pratiques et intéressants du catalogue FRANCE ABRIS. Oui, mais voilà… Une fois l’ossature d’abri ou de carport choisie, encore faut-il avoir une idée de la couverture de toit qui viendra l’habiller ! On vous détaillait déjà différentes solutions possibles dans un précédent article ; aujourd’hui, coup de projecteur sur une couverture peu onéreuse, mais résistante et qualitative : la membrane EPDM.

« Éthylène-propylène-diène monomère ». Derrière l’acronyme un peu barbare « EPDM » se cache un caoutchouc réputé pour son excellente résistance aux intempéries, mais aussi à l’oxydation. En somme, un matériau qu’on pourra logiquement supposer très utile s’il est placé sur le toit de son abri carport !

En effet, si vous avez acheté une ossature bois à toit plat ou à faible pente, la membrane EPDM constitue un choix pertinent. Pour rappel, l’ossature bois est un squelette d’abri : vous recevez en kit les poteaux et leur charpente, mais c’est à vous de prévoir une couverture de toit et d’aménager le terrain. De quoi vous permettre de customiser votre structure, puisque vous pouvez finaliser votre carport selon vos propres critères, sans qu’on vous impose quoi que ce soit.

Certains choisiront de couvrir leur charpente avec de la tôle ondulée, d’autres opteront pour la tuile, à moins que ce ne soit du shingle ou des plaques de polycarbonate.

Mais le choix de la bâche EPDM est également une solution pertinente.

Ses avantages ?

Son prix :

➡️ 9,10€ HT par m². Un tarif parmi les moins élevés des différentes solutions de couverture.

Son poids :

➡️ à peine plus d’un kilo au mètre carré, un poids réduit qui permet de la manipuler aisément lors de la pose.

Ses qualités d’élasticité :

➡️ elle s’étire à 400% de sa taille initiale sans risque de déchirure, ce qui permet d’aborder la pose avec sérénité. Cela lui confère également une résistance dans le temps élevée, puisqu’elle s’adapte plus aisément aux dilatations et rétractations dus au gel ou aux chaleurs élevées.

Pensez qu’il est important que vous couverture ne craignent pas les chocs, puisqu’elle est amenée à en subir (la grêle n’est peut-être pas fréquente, mais les branches d’arbre portées par le vent ?). D’une façon générale, la tolérance aux chocs est souvent ce qui permet à une toiture de durer, quelle que soit la matière : l’acier galvanisé, par exemple, peut être merveilleusement durable, mais, si un choc vient gratter sa couche supérieure, il peut être gagné par la corrosion… Ce ne sera pas le cas de l’EPDM !

Son caoutchouc :

➡️ ni les rayons ultra-violets, ni les températures trop élevées ou trop basses ne devraient avoir raison de votre membrane EPDM. Elle supporte 120°C comme -40°C, ce qui devrait prémunir votre abri durablement… Ce caoutchouc ne craint pas non plus l’humidité, à l’inverse du métal ou du bois qui nécessitent généralement des traitements particuliers, d’une galvanisation à chaud au passage d’un biocide.

Sa durée de vie :

➡️ on l’estime entre 50 et 70 ans, même si l’on manque évidemment de référence, puisque c’est un matériau qui n’est utilisé que depuis les années 60. Il semblerait que les variations de température récurrentes puissent avoir un impact, ce qui, dans un pays au climat tempéré, n’est pas vraiment pénalisant. Privilégiez une membrane EPDM de couleur blanche, pour limiter l’absorption du rayonnement solaire.

L'ossature bois peut permettre de créer un carport, un toit terrasse… mais aussi un abri spa !
L’ossature bois peut permettre de créer un carport, un toit terrasse… mais aussi un abri spa !
Partagez cet article