Abris de jardin : quel bois choisir ?

guide-essence-bois

Choisir un abri de jardin en bois, c’est opter pour un ouvrage esthĂ©tique qui saura se montrer rĂ©sistant pour peu qu’on en prenne soin. Mais tous les bois ne se valent pas… Comment savoir quelle essence choisir ? Comment vous dĂ©cider pour tel ou tel bois ?

France Abris vous conseille pour que vous fassiez le choix le plus adapté à votre situation.

Les bois les plus utilisĂ©s pour les abris de jardin du catalogue France Abris sont au nombre de trois : le pin, l’Ă©picĂ©a et le bois douglas qui, tous, sont des espèces de PinacĂ©es particulièrement adaptĂ©es pour les cabanons Ă  installer en extĂ©rieur.

Le pin, pour optimiser le traitement de votre abri :

Abri bois en Ă©picĂ©aLorsqu’il est correctement traitĂ©, le pin fait un bon matĂ©riau de construction. PermĂ©able, il se perce sans trop de difficultĂ©s et accueille donc aisĂ©ment clous, vis, chevilles, tire-fonds…

Sa qualitĂ© constitue nĂ©anmoins son dĂ©faut : qui dit permĂ©able, dit aussi sensible Ă  l’humiditĂ©, le grand flĂ©au des ouvrages en bois. Pour cette raison, il est essentiel de l’armer en profondeur contre les champignons, moisissures et insectes.

Pour le reste, il rendra correctement la chaleur, d’une façon beaucoup plus efficace que le mĂ©tal ou le PVC.

L’Ă©picĂ©a, un classique des fabricants d’abris :

Très rĂ©pandu en Europe, l’Ă©picĂ©a est un bois qui s’usine facilement. Se sciant, se rabotant, se travaillant sans problèmes, il est assez gĂ©nĂ©ralement plĂ©biscitĂ© par les fabricants d’abris bois.
D’autant plus qu’Ă©tant moins poreux que certains autres bois, l’Ă©picĂ©a possède des facultĂ©s naturelles de rĂ©sistance Ă  l’humiditĂ©. Cela ne vous empĂŞchera certainement pas d’avoir Ă  le traiter tous les trois ans – traitement fongicide et insecticide -, mais il bĂ©nĂ©ficiera d’une durĂ©e de vie allongĂ©e.
Ă€ l’instar du pin, il se dĂ©formera assez peu sous l’effet de la chaleur et de l’humiditĂ©.

Le bois Douglas, naturellement résistant :

Abri carport en bois Douglas

Également nommĂ© pin d’Oregon, le bois Douglas est une espèce naturellement rĂ©sistante qui rentre dans la composition de nombreux abris haut de gamme.

Peu sensible aux agressions des insectes, le bois Douglas s’avère Ă©galement performant face Ă  l’humiditĂ© et aux champignons.

Avec le mĂ©lèze et le red cedar, il est l’essence rĂ©sineuse la plus durable, grâce Ă  son bois de coeur – ou duramen – particulièrement solide.

Avec le bois Douglas, votre abri bois en classe 3

Ce duramen rentre d’ailleurs dans la classe d’emploi 3, qui, selon le ComitĂ© National du DĂ©veloppement du Bois, correspond aux « situations dans lesquelles le bois est au-dessus du sol et est exposĂ© aux intempĂ©ries (en particulier Ă  la pluie) […], dans lesquelles une attaque par des champignons de discoloration et lignivores peut se produire ».
Attention, en fonction de la prĂ©sence ou non d’aubier, le Douglas peut passer en classe 2, ce qui implique alors de le traiter en cas d’usage extĂ©rieur.

Que faire pour traiter son abri de jardin en bois ?

En fonction du bois utilisé et de la région dans laquelle vous habitez, il vous faudra envisager un traitement.
Si vous montez votre abri dans le Jura, en Bretagne ou dans le BĂ©arn, des rĂ©gions particulièrement humides et arrosĂ©es, il va sans dire qu’il vous faudra envisager le traitement le plus efficace possible, que vous partiez sur de l’Ă©picĂ©a ou du Douglas.
Pour une solution naturelle, mais plutĂ´t onĂ©reuse, vous pourrez envisager l’huile de lin ; si votre budget est limitĂ©, vous ferez votre choix parmi les nombreux biocides disponibles dans le commerce.

Le choix du bois autoclave pour s’Ă©viter un traitement initial

Autre possibilité : de nombreux abris et carports sont conçus dans un bois autoclave, très souvent du pin, pratique pour sa perméabilité.
Qu’est-ce que cela signifie ? Que les diffĂ©rentes pièces en pin de votre abri ont Ă©tĂ©, au prĂ©alable, plongĂ©es dans une cuve sous vide oĂą on leur a injectĂ© une solution protectrice que l’on a fait pĂ©nĂ©trer en profondeur après pressurisation.

En rĂ©sultent des abris de jardin en bois autoclave de classe 3 ou 4, susceptibles de supporter une humiditĂ© occasionnelle ou frĂ©quente. En achetant un abri en bois autoclave, vous vous Ă©viterez d’avoir Ă  traiter votre abri avant de le monter.

Dans tous les cas, il faudra renouveler le traitement tous les trois ou quatre ans.

Classes

Situation

Emploi

1

Ă€ l’intĂ©rieur, au sec
Humidité inférieure à 20%
Intérieurs uniquement : meubles, parquets, lambris, menuiseries…

2

Ă€ l’intĂ©rieur ou abritĂ©, pas exposĂ© aux intempĂ©ries, avec possibilité de condensation d’eau – L’humiditĂ© peut parfois dĂ©passer 20% Charpente, ossatures ventilĂ©es…

3

Ă€ l’extĂ©rieur, au dessus du sol, exposĂ© aux intempĂ©ries – HumiditĂ© frĂ©quemment supĂ©rieure Ă  20% Pièces de construction ou menuiseries extĂ©rieures exposĂ©es à la pluie : bardages, fenĂŞtres…

4

Ă€ l’extĂ©rieur, en contact avec le sol et/ou l’eau douce – HumiditĂ© toujours supĂ©rieure Ă  20 % Bois en contact avec le sol ou une source d’humidification prolongĂ©e

5

ImmergĂ© dans l’eau salĂ©e de manière rĂ©gulière ou permanente Piliers, pontons, bois immergĂ©s

France Abris s’engage avec un bois certifiĂ© FSC et PEFC :

Notez que le bois utilisĂ© pour concevoir les abris proposĂ©s dans le catalogue FRANCE ABRIS est un bois certifiĂ© FSC et PEFC, vous garantissant qu’il est issu d’une parcelle respectant une culture responsable et durable des forĂŞts.

? France Abris choisit ses partenaires fabricants avec soin, afin de prĂ©server ce qui fait la beautĂ© et les qualitĂ©s d’un produit unique en bois massif.

Partagez cet article