ID : 11191

Calculer une pente de toit : méthodologie et convertisseur

ossature de carport double pentes

La pente de toit est une problématique habituelle de la construction d’habitations comme de la fabrication de chalets et abris de jardin. Celle-ci répond en effet à des normes précises, qui visent à assurer la sécurité nécessaire à l’utilisation de la structure… et permettent l’installation ou non de certaines couvertures. Cette pente de toit et de charpente influe sur la durabilité de la couverture choisie, puisqu’elle régule en partie l’humidité du quotidien, mais aussi la résistance au vent du kit, de la maison…

Autant dire qu’il s’agit d’un aspect important. Certes, lorsqu’on est client de FRANCE ABRIS et que l’on cherche un kit de cabanon de jardin ou de cabane de rangement, une ossature bois ou un carport, l’on n’a pas à calculer soi-même sa pente de toit. Mais il est important de comprendre comment celle-ci fonctionne, d’autant qu’il est nécessaire de connaître ce qu’autorise ou non sa commune, voire ce qu’elle impose dans certaines zones géographiques. Vous voulez savoir comment calculer la pente de votre charpente ?

Suivez le guide !

Comment calculer la pente de toit de votre abri ou de votre habitation

Lorsqu’on doit rénover une toiture ou des combles, mais aussi lorsqu’on construit un abri de jardin, l’on doit s’interroger sur la pente de toit qui risque d’être nécessaire. Evidemment, les problématiques sont bien différentes si l’on envisage un toit plat, ce dernier n’ayant à présenter qu’une pente légère de 1,5 à 5%. Même chose pour un toit simple pan, qui vient s’adosser à la façade d’une habitation. Mais les toits doubles pans, eux, répondent à des process bien définis, dont le calcul précis de la pente nécessaire.

Qu’appelle-t-on la pente du toit d’une construction ?

La façon dont une surface est inclinée par rapport à l’horizontale : voilà ce qu’on désigne par “pente”. Celle-ci permet de mesurer le rapport entre le dénivelé et la distance horizontale entre un point A et un point B, correspondant à la projection du faîtage sur cette horizontale. Etablir quelle est l’inclinaison de votre pente en % s’avère assez aisé : il s’agit de diviser la hauteur du faîtage par la longueur de la pente en question, avant de multiplier le résultat par 100 pour obtenir le pourcentage de la pente de votre abri de jardin.

P% = H / L x 100
(Ou P% = pente en % ; H = hauteur du faîtage ; L = longueur de la pente)

abri deux pans
Calculez le pourcentage de cette charpente d’ossature bois !

Pour une pente de toit d’abri en degrés

Si c’est en degrés que vous souhaitez obtenir votre pente de toit, il vous faudra vous prêter à un calcul un peu plus savant. La formule à appliquer ?

P° = 180 x Arctan (H / L) / Π
(Ou P° = pente en ° ; Arctan = valeur de l’arc tangente ; Π = pi)

Vous serez donc en mesure de calculer le degré ou le pourcentage de la pente de votre toit, avant d’acheter votre abri ou de construire votre habitation, en exploitant les dimensions sur plan. Et, si vous avez du mal à convertir un pourcentage en degrés… pas de panique ! FRANCE ABRIS met à votre disposition un convertisseur en ligne qui calcule à votre place. 👇

Alors, rendez-vous ici pour accéder à notre convertisseur de pente de toit gratuit !

Qu’est-ce qui a une influence sur le calcul de la pente d’un toit

Les DTU ! Et oui, ce sont les Documents Techniques Unifiés qui régulent la façon dont doivent être calculées les pentes de toiture. Ils rassemblent toutes les normes : les normes techniques, notamment en matière de matériaux ; les normes recensant les obligations et interactions entre les différents corps de métiers ; et les règles de calcul, qui dépendent des dimensions du kit ou de la construction.

charpente et toiture en montagne
Il va sans dire qu’en montagne, les chalets réclament généralement une pente de toit plus prononcées. La géographie et le climat ont leur importance !

Renseignez-vous en Mairie !

Pour un toit de tuiles, il faut envisager une pente à 20%, par exemple. Mais il s’agit également de se renseigner en Mairie afin d’être certain que cette dernière n’impose pas ses propres spécificités. D’autant que d’autres critères influent sur la pente nécessaire à une toiture… La zone géographique, par exemple, puisqu’on n’a pas besoin de la même charpente lorsqu’on est en montagne ou au bord de la mer. La manière dont l’abri, chalet ou maison sont disposés face au vent également. Et les matériaux employés !

Partagez cet article