ID : 10753

Installer son tunnel de stockage agricole : explications pour la pose d’un kit pro !

tunnel de stockage

Les tunnels de stockage sont plébiscités par les professionnels du secteur agricole. Agriculteurs, éleveurs… Tous ont généralement besoin d’une belle surface de stockage ou d’un tunnel adapté à leur activité. Certains y entreposent des balles de foin, d’autres y aménagent des boxes pour leurs bêtes… La variété des kits, des dimensions, des pignons permet d’imaginer bien des utilisations. Et une adaptation aisée à votre activité !

Parmi les questions que l’on nous pose souvent, revient celle de la pose du tunnel. Si elle n’est pas particulièrement ardue ou complexe, elle nécessite évidemment des clarifications techniques. Avec plusieurs possibilités : la pose sol/terre ; la pose sur muret ; la pose sur bitume ; et la pose cathédrale classique. Focus sur ces variantes de l’installation, dépendant aussi du type d’abri choisi, monastère, basilique, cathédrale classique ou cathédrale simplifié.

La pose sol/terre du tunnel de stockage

Sur un terrain stabilisé, ce qui va permettre d’accroître sa portance, le tunnel va s’installer d’une façon plutôt simple… Des tranchées et de la bâche enterrée. Il s’agit de l’ancrage standard, plébiscité par nos clients agriculteurs.

Il vous faudra donc creuser deux tranchées d’un demi-mètres environ, à la longueur égale à celle de l’abri rallongée d’un mètre et situées à 30 centimètres du tunnel. L’ensemble sera tenu par 1,5 mètres de bâche enfouie à l’extérieur de la structure.

Cette solution d’ancrage au sol est la moins chère, la moins onéreuse. Elle est simple à mettre en oeuvre, même s’il est généralement nécessaire d’utiliser un tractopelle pour enterrer la bâche dans ses tranchées.

tunnel PVC posé en terre
La pose sol/terre d’un abri pro est la moins onéreuse.

Ces tunnels agricoles peuvent se poser sur muret

L’installation sur muret de votre abri stockage est forcément un peu plus complexe que la pose précédente. Mais elle apporte son lot d’avantages : une résistance et une solidité renforcées d’une part ; un gain en hauteur d’autre part.

Le tunnel en question va être pris dans un muret de parpaings à bancher (ouverts sur leurs deux faces opposées). Ce muret doit être enfoncé de 20 centimètres dans le sol et ne peut pas faire plus d’un mètre de haut. Et, bien entendu, les deux murets sur la longueur de l’abri doivent être parallèles…

Un muret de parpaings à bancher dans lequel la bâche vient s’insérer

Comment s’insère le tunnel dans le muret ?

“Il est maintenu par fourreau pour tube rond de 50 mm de diamètre avec échancrures pour passage de tendeur à cliquet, plus anneau de vache et cheville à expansion pour fixer au muret.”

La toile est donc lestée par ces tubes, reliés entre eux, insérés dans les fourreaux.  Et ce sont les sangles à cliquet qui viennent faire la jonction tube/fourreau avec anneau de vache et muret.

pose muret d'un abri pro
Exemple de pose sur muret.

Le tunnel pro peut aussi s’ancrer sur sol bitumé

La fixation sur bitume est évidemment nécessaire lorsqu’on a un sol déjà bitumé, à même d’accueillir votre structure agricole. Dans le cas de nombre des kits de stockage de notre catalogue, ce sont des amarres FENOX qui maintiennent l’armature.

L’utilisation professionnelle de l’abri modifiée par un sol bitumé

Il va sans dire qu’un tunnel agricole installé sur une étendue bitumée offrira un maximum d’ergonomie au quotidien. Pas de problèmes d’humidité, un stockage facilité, les engins qui circulent sans problème… Mais il s’agit alors d’une installation bien plus lourde, à l’investissement temps/finances différent…

abri professionnel sur béton
Schématisation de la pose du tunnel professionnel et industriel sur sol bitumé.

La pose cathédrale classique, une approche spécifique

Les tunnels “cathédrales” classiques ont leur propre système de pose. Ces abris de stockage se distingue des “cathédrales” simplifiés à la forme arrondie. Leur faîtage culmine à une hauteur élevée et les kits de ce genre doivent donc être installés dans des tranchées bétonnées. Celles-ci, larges de 63 centimètres, accueillent l’armature métallique qui, elle-même, maintient la bâche avec un système d’élastiques et de crochets esses.

abri stockage en toile PVC
Remarquez les tranchées bitumées sur cette photo, nécessaires à la pose cathédrale classique.

Attention : la pose peut influer sur la garantie

Toutes ces poses doivent être réalisées sur un sol stabilisé, condition sine qua non à l’installation d’un tunnel agricole ou de stockage. Une question de résistance et, donc, de solidité !

Bon à savoir, d’autant que l’armature est garantie un an et la toile, elle, 10 (garantie matière et assemblage). Avec des cas d’exclusion bien précis, relatifs notamment au montage et la pose au sol. Par exemple, l’installation de l’abri sera considérée comme étant non conforme si elle est faite sur un sol avec une pente supérieure ou égale à 1% et si le plan de terrassement n’est pas respecté.

Une installation conforme de votre abri professionnel est nécessaire

Même problème si vous faites appel à des engins mécaniques pour mettre la toile en place : soyez particulièrement précautionneux, une faiblesse de la toile dans un cas comme celui-ci ne sera pas couverte par la garantie.

Alors, on ne peut que vous inciter à nous appeler : faites-vous conseiller ! Prenez contact avec notre équipe commerciale qui saura vous renseigner et vous guider. Le tout, en tenant compte de votre situation, de vos exigences, des spécificités de votre activité !

Partagez cet article