ID : 11091

La légère hausse de la taxe abris de jardin est confirmée

taxe aménagement

Nous en parlions il y a quelques semaines, mais c’est désormais officiel : oui, la taxe “abris de jardin” va encore augmenter pour 2020. Celle qui répond au (plus ou moins) doux nom de taxe d’aménagement voit sa valeur forfaitaire subir une légère hausse. Légère, car, en effet, l’augmentation n’est pas aussi prononcée que les années d’avant.

Les montants que nous mentionnions en janvier sont les bons… et la valeur forfaitaire va prendre 1%, contre près de 4% en 2019. Sont concernés : les abris de jardin pour lesquels vous déposeriez un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux, les carports, les poolhouses… Détail.

La taxe abris de jardin en hausse

C’est un sujet d’actualité annuel, puisqu’elle est revue tous les ans entre décembre et janvier : la taxe d’aménagement. Celle qu’on appelle “taxe abris de jardin”, parce qu’elle s’applique notamment à ces derniers et aux petites dépendances d’extérieur, subit une augmentation chaque année. Tout du moins, c’est sa valeur forfaitaire, qui est le socle de son calcul, qui est revalorisée tous les ans.

Un gros bond en 2019, un petit en 2020

Créée en 2012, cette taxe avait donc vu sa valeur forfaitaire croître de 3,8% entre 2018 et 2019. Si l’on remonte à 2017, c’est même un bond de 8% que l’on peut observer sur les quatre dernière années. De quoi gonfler significativement la facture…

Fort heureusement, en 2020, cette augmentation s’avère modérée. 1% seulement. En Île-de-France, la valeur forfaitaire s’élèvera donc à 860€. En province, 759€. L’an passé, ces chiffres étaient de 854€ pour la première, contre 753€ pour la seconde.

abri de jardin qui échappe à la taxe
Un petit abri de jardin, disponible sous la référence ID2269 dans notre catalogue, qui fait moins de 5 m²… Pas de taxe pour ce kit !

Taxe d’aménagement : memento

La taxe abris de jardin s’applique à…

“… toutes les opérations d’aménagement, de construction (par exemple les abris de jardin d’une surface supérieure à 5 m²), de reconstruction et d’agrandissement de bâtiments ou d’installations, nécessitant une autorisation d’urbanisme (permis de construire ou d’aménager, déclaration préalable).” (source : service-public.fr)

Pour éviter d’avoir à la payer, une solution toute simple existe dans la majeure partie des cas : opter pour un cabanon de rangement de moins de 5 m². Idée pratique, portefeuille libéré !

Calculer le montant de sa taxe

Sinon, il faudra procéder à un calcul simple pour en connaître le montant.

  1. Multiplier la surface de plancher/emprise au sol de votre kit par la valeur forfaitaire mentionnée plus haut, et multiplier le tout par un taux communal, disponible en ligne.
  2. Refaire le même calcul, mais en multipliant l’ensemble par un taux départemental.
  3. Et ajouter le produit du même calcul une troisième fois lorsqu’on installe son abri en Île-de-France, mais en appliquant un taux régional.

Vous voulez des exemples ? Consultez nos différents articles sur le sujet !

Partagez cet article