ID : 10079

Taxe abris de jardin : méconnue… et même oubliée ?

taxe abris de jardin

Décidément, la fameuse taxe sur les abris de jardin fait parler ! On avait abordé le sujet fin février : la taxe que vous devez payer lorsque vous installez un abri de jardin ou un carport de plus de 5 m² dans votre jardin avait subi une nouvelle augmentation. Ce sont, chaque année, quelques pourcentages supplémentaires qui s’ajoutent aux forfaits dont vous devez vous acquitter…

Cette semaine, Le Parisien est allé enquêter sur le sujet et les conclusions de l’article sont sans appel : cette taxe d’aménagement est très souvent méconnue des acheteurs, mais aussi des vendeurs eux-mêmes, voire des municipalités qui ne s’en préoccupent qu’à partir d’une certaine surface… Résultat : beaucoup oublient de la payer.

Que cela ne vous donne pas de mauvaises idées, évidemment, cette taxe étant obligatoire. Explications.

Les abris de jardin sont sur FRANCE ABRIS !

Les acheteurs n’en ont pas connaissance : les cabanons de taille réduite pour le jardin réclament peu de formalités administratives

C’est un vendeur de grande surface spécialisée qui le confie au journaliste du Parisien :

Cette taxe, personne ne la connaît et surtout pas les clients. Et comme beaucoup commandent leurs abris par Internet, […] ils n’ont aucun moyen de connaître son existence. […] Depuis que je vends des abris de jardin, j’ai peut-être un client qui m’a parlé de cette taxe. Les communes s’y intéressent quand les abris font plus de 20 m². Et là, il faut un permis de construire.”

Au-dessus de 20 m² de chalet en kit, les Mairies font attention !

Comme l’explique ce vendeur, c’est la lourdeur administrative qui met généralement la puce à l’oreillePour les abris et chalets de jardin de 20 m² ou plus, un permis de construire doit généralement être demandé. Les prix sont, en plus, généralement, bien plus important que pour les petites structures… et la taxe à payer d’autant plus élevée. D’où le fait que les municipalités ne manquent pas de vous faire passer à la casse !

abri de jardin petite taille discount
Au-dessus de 5 m², l’abri de jardin est assujetti à la taxe d’aménagement.

Les petits abris de jardin passent souvent entre les mailles du filet

Mais, dans le cas des cabanes de jardin de plus petite taille… Une simple déclaration de travaux est nécessaire entre 5 et 20 m², à moins d’être sur un site classé – en-dessous de 5 m², les abris sont exonérés de taxe d’aménagement. D’où les oublis fréquents, d’autant que les sommes engagées ne sont pas toujours très élevées : tout dépend de la surface de plancher ou de l’emprise au sol, mais aussi de la localisation de la cabane en kit. A Paris, attendez-vous à payer… Mais dans certaines régions de province, les taux sont souvent bien plus faibles.

Les Mairies ne sont pas toujours regardantes… mais il y a des façons d’éviter les drôles de surprises !

“Cette taxe, tout dépend de l’endroit où vous habitez”, continue le vendeur en question. Plus de 90 % des mairies ne disent rien jusqu’à 10 m². Elles ferment les yeux. C’est tellement flou et compliqué qu’elles ne veulent pas s’embêter avec ça. Et pour les 10 % qui restent, ce sont les communes historiques…”

carport en métal adossé maison
Les carports et auvents d’accueil sont soumis aux mêmes règles !

Un cabanon en kit de 5 m² vous réservera une bonne surprise !

Certains ont parfois de mauvaises surprises en découvrant le montant de leur taxe d’habitation. Mais cela reste plutôt rare : les montants les plus onéreux touchent des zones précises (Paris…) et des surfaces d’abris très importantes. Surtout, certains, qui ne sont pas particulièrement regardant quant à des dimensions très précises pour leur abri, font le choix d’éviter purement et simplement la taxe en optant pour des cabanons de moins de 5 m². C’est le cas sur ce forum spécialisé :

“Je n’étais pas à cheval sur les dimensions de ma cabane en bois. 4, 5 ou 6 mètres carrés… Peu importe, dans l’absolu. Alors, à partir du moment où je n’étais pas à un mètres carré près, j’ai fais en sorte de prendre un kit de moins de 5 m². Le problème de la taxe était résolu : je n’avais pas à la payer ! Au pire, je me suis dit que, si j’étais juste en surface, rien ne m’empêchait à terme d’acheter un autre petit abri adossable à la maison.”

Une solution comme une autre ! 🙂

Partagez cet article