ID : 9314

Les traitements du bois d’un abri de jardin, chalet ou garage

Abri bois traitement

On le sait, le bois est un matériau vivant qui réclame un entretien régulier. Par entretien, on entend souvent un traitement qui vise à le protéger des agressions extérieures : les insectes xylophages par exemple, l’humidité et les moisissures qu’elle engendre…

Lorsqu’on applique une solution protectrice sur son bois, on permet à ce dernier de se renforcer et on accroît sa durabilité. Cette solution peut être un biocide quelconque, qui s’achète dans des surfaces spécialisées, ou une solution naturelle à base d’huile de lin, d’essence de térébenthine ou autre.

Mais, pour contourner cette nécessité d’un traitement qu’il s’agit de répéter tous les deux ou trois ans, il existe des bois spécifique, préalablement traités par des biais divers. Ces bois se démarquent généralement par une résistance plus importante aux agressions. Explications.

Des abris de jardin bois PREMIUM, résistance excellente !

Le bois autoclave

Parmi les abris pré-traités, certains sont conçus dans un bois dit “autoclave”. Il s’agit d’un bois qui a été plongé dans un autoclave avant ou après usinage. Cet autoclave sous vide se voit rempli d’une solution protectrice, fongicide et insecticide, dont le bois est imprégné par pressurisation. De quoi renforcer le matériau et sa durabilité !

Contre les insectes et les moisissures : le bois autoclave

Car les structures en bois autoclave présentent, du même coup, pas mal d’avantages. Elles résistent effectivement mieux aux agressions extérieures, le traitement étant injecté en profondeur, forcément plus efficacement qu’une solution dont on enduirait ses tenons-mortaises au pinceau.

S’éviter une tâche fastidieuse avec le traitement manuel du bois

Mieux, elles évitent à qui les achète de devoir patienter avant le montage de son garage, de son carport ou de son abri en bois. En effet, lorsqu’on achète un abri bois traditionnel, il est nécessaire de traiter toutes les pièces dans leur intégralité afin de renforcer leur résistance, avant de commencer le montage. Une étape fastidieuse, forcément agréable à éviter !

Le bois traité haute température

Chauffer le bois pour le rendre résistant aux champignons et à l’humidité est une technique séculaire, mise en pratique il y a bien longtemps. Des pieux dont on brûle la partie enterrée pour éviter qu’elle pourrisse… Un classique en zone rurale ! Mais cette vieille technique a été mise au goût du jour dans les procédés industriels de production des structures d’extérieur en bois.

Chauffer le bois pour mieux le renforcer

Ainsi, on fait chauffer le bois dans un four pressurisé entre 100 et 280°C. Afin qu’il ne brûle pas, on injecte de la vapeur d’eau ou de l’azote, mais on n’y greffe aucune solution de traitement spécifique. Le résultat ? Un bois imputrescible et bien plus stable à même à être utilisé en intérieur comme en extérieur.

appliquer une lasure sur du bois non traité

Objectif : augmenter la durée de vie du bois

Bois autoclave ou bois traité haute température, les techniques varient pour régler le problème de la fragilité du bois. Dans tous les cas, elles s’avèrent efficaces, même si elles ne dispensent généralement pas de traiter les matériaux, de son côté, après quelques années d’usage. Une façon d’accroître la durée de vie des abris et garages en bois !

Partagez cet article