CHARPENTE BOIS 4 PANS ET PLUS 

Singularité, originalité, efficacité. Des mots qui collent bien à la charpente bois 4 pans et plus. Une silhouette que l'on reconnaît entre mille, offrant un look de kiosque ou de pavillon... Et des fonctionnalités que les professionnels et les particuliers apprécient ! Ajoutez une fabrication française et un prix direct usine et vous obtenez un choix d'ossature plébiscité... Votre projet réclame un abri un peu différent de ceux-ci ? Consultez la gamme charpente bois en kit traditionnelle, à assemblage tenon mortaise !

Nos références clients

Références clients
Liste 1 - 4 de 4 Produits

En savoir plus

CATÉGORIE CHARPENTE BOIS 4 PANS ET +, À ASSEMBLAGE TENON MORTAISE

La charpente bois 4 pans et plus... Quelle esthétique ! Impossible de passer à côté de ces belles charpentes en bois Douglas, assemblées à tenon mortaise. Vous étiez habitués aux ossatures avec toit double pente ? Aux abris monopentes adossés à la maison ? Aux structures à toit plat ? Oubliez ces variations ! En voilà une résolument différente qui amène une touche pleinement singulière à votre extérieur paysagé. Avec ses quatre, six ou huit pans, l'ossature 4 pans et plus change votre manière d'envisager vos aménagements. Et change votre façon de profiter de votre jardin : à la manière d'un pavillon, les kits de cette gamme vont créer de petits écrins dans la verdure, des zones préservées, pleinement dédiées à l'agrément, au loisir et à la réception.

charpente bois 4 pans et plus

UN ABRI BOIS DÉDIÉ À L'AGRÉMENT ET AU LOISIR

Le plaisir, le loisir, la détente, les réceptions, le jeu... La charpente bois 4 pans et plus nous ramène à la mission originelle du pavillon : divertir. Il faut dire que cet abri, qui évoque les kiosques et gloriettes des XVIIIème et XIXème siècles, était à l'origine prévu pour profiter de moments de détente en bonne compagnie. Généralement situé au milieu d'un parc arboré, dans la verdure, il permettait à ces gens de la bonne société de prendre, qui le thé, qui le goûter, dans un cadre privilégié. S'il n'est nulle question, ici, d'invoquer les siècles passés et de leur donner chair au milieu de votre jardin, le pavillon bois évoque tout de même ce parfum si spécial d'une époque révolue, tout en brillant de toute son originalité.

L'emplacement fait beaucoup dans le confort d'un abri

A vous de choisir soigneusement son emplacement dans le jardin ! Près d'un petit bosquet d'arbres, à proximité d'un massif fleuri... L'exposition importe peu tant que l'implantation permet à l'abri de profiter tout de même d'une luminosité optimale. L'idéal ? Avoir des arbres pas loin qui ombragent la zone aux moments les plus chauds de la journée. Attention tout de même au vent : ce type de charpente peut se voir compléter par des bardages et parois latérales, mais ce n'est pas vraiment dans l'esthétique initiale. Il s'agit majoritairement d'un abri ouvert. D'où l'importance de ne pas l'exposer plus que de mesure aux bourrasques ou aux bises trop prégnantes si l'on veut en profiter au mieux. 

La couverture : un bon moyen de maîtriser le budget de son ossature de pavillon

Au rayon des choix qui vous sont laissés, celui de la couverture n'est pas le moins important. Il faut dire qu'à l'origine, lorsqu'on se lance dans le projet d'un abri, d'une charpente, l'on est rapidement contraints de définir un budget aussi précis que possible. Et, en farfouillant parmi les innombrables modèles, on se rend généralement compte qu'il est parfois difficile de s'en tenir aux montants initialement évoqués. Le principe des charpentes et des ossatures permet d'éviter cet écueil : la charpente vous est livrée sous la forme d'un kit sans couverture. C'est à vous de la couvrir et, donc, de choisir les matériaux correspondants. En fonction de quoi ? De vos exigences et préférences, bien sûr. Et de votre budget, surtout ! 

pavillon bois Douglas

La charpente bois 4 pans et plus, un petit havre de détente

Une fois que vous avez couvert votre structure avec du shingle, du feutre bitumé, de la tôle (à éviter pour un pavillon ! ;-) ) ou de la tuile, il ne vous reste plus qu'à la meubler et à en profiter. Certains font même le choix d'abandonner toute couverture... au profit des plantes ! Ce sont alors ces dernières qui fournissent l'ombre appréciée, même si elles ne permettent pas une utilisation toute saison. L'esthétique devient alors merveilleusement végétale... Pourquoi pas ! Une chose est sûre : il vous faudra choisir tables, chaises, fauteuils, canapés, tables basses, guéridons pour aménager votre espace de terrasse ou la zone abritée. Ce peut être l'endroit idéal pour vos déjeuners et diners. Celui des siestes estivales ou des apéros entre amis... Vous avez carte blanche !

UN PAVILLON EN BOIS DOUGLAS, ASSEMBLÉ À TENON MORTAISE

Les kiosques et les gloriettes ont souvent été, dans le temps, en fer forgé, en métal ou en pierre. Mais le bois a aujourd'hui son mot à dire en matière de pavillon ! Matériau naturel et vivant, il paraît plus que jamais bienvenu - et même logique - dans le cadre vert et arboré d'un jardin. Facilement adaptable et aménageable, il se montre aisément harmonieux avec des architectures bien différentes. Moderne, classique... Il passe les modes et les époques. Le tout en affichant une résistance toujours appréciée. Face au vent et aux conditions climatiques pas toujours facile, il reste une valeur sûre. Pour peu qu'on l'entretienne ! A ce titre, notre charpente 4 pans tire son épingle du jeu en exploitant les qualités du bois Douglas, une essence naturellement résistante aux intempéries, aux nuisibles xylophages et à l'humidité. Grâce aux propriétés formidables de son duramen, le Douglas rencontre ainsi un véritable plébiscite dès que l'on parle de constructions bois en extérieur.

Une histoire de tenons et de mortaises...

Un plébiscite auquel n'échappe pas notre ossature 4 pans ! D'autant qu'elle repose sur une technique d'assemblage séculaire, le tenon mortaise. Hexagonale, octogonale... Peu importe. Dans tous les cas, les pièces de ses kits sont toutes équipées de tenons et de mortaises. Les tenons, autrement nommés pièces mâles, se voient adjoindre une excroissance. Cette dernière vient se fixer dans les mortaises, les encoches des pièces femelles. Pour nos gammes de charpentes, une cheville se trouve alors prévue pour solidifier l'ensemble - mais ce n'est pas le cas de toutes les constructions assemblées à tenons et mortaises. L'intérêt d'une telle technique ? Marier la souplesse à la résistance. Le bois ne subit pas les mêmes tensions qu'avec d'autres assemblages possibles. Il se dilate et se contracte selon son propre rythme, sans être contraint ou restreint. 

ossature et charpente tenon mortaise

Un bon moyen de maximiser la durée de vie de son pavillon !

SOMMAIRE - DECOUVREZ NOS DIFFERENTS MODELES DE CHARPENTES TENON MORTAISE