Le camping-car, le 4 roues synonyme d'évasion

Voyager en camping car, c’est la liberté ! C’est l’occasion de repousser les frontières de votre expédition, de changer vos plans à la dernière minute et d’aller où bon vous semble.
Visiter de nouveaux endroits sur un coup de tête ou fuir la pluie pour une région plus ensoleillée, tout est possible.

Les longues et couteuses réservations de chambres d’hôtel avec leurs horaires précises sont terminées. Tout cela sans compter sur les précieuses économies que vous faites.
Bref, le camping-car a tout bon ! Mais afin de voyager en toute sécurité, assurez-vous de respecter quelques règles et législations pour passer un voyage agréable.

Organiser son voyage, le secret pour des vacances réussies

Si certains baroudeurs n’hésitent pas à partir à l’aventure sans itinéraire précis, laissant la route les guider au fil de leurs envies, il est tout de même préférable de déterminer un trajet. Cela ne vous empêche pas de modifier les plans en cours de route...

Voyager en caravaneCrédit photo / Pinterest - honestlywtf.com

La Fédération des Campeurs, Caravaniers et Camping-caristes (FFCC) met gratuitement à votre disposition des idées d’itinéraires à télécharger sur leur site internet. Assurez-vous de bien définir votre circuit en fonction des 8 300 aires recensées en France et Europe mais aussi des nombreux terrains de camping.

A prendre en compte également avant le grand départ :

  • Les vaccins obligatoires en fonction des pays dans lesquels vous souhaitez vous établir, 
  • Vérifiez les assurances de votre véhicule : où que vous soyez, vous n’êtes jamais à l’abri d’un vol ou d’un accident. Prudence est mère de sureté !  
  • Prenez vos précautions avec les autres documents dont vous risquez d'avoir besoin en fonction de votre itinéraire : visa, passeport, carte de circulation, etc. 

Pour encore plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de la FFCC.

Stationner en camping-car : les règles à respecter

Stationner avec un camping-car, pensez aux aires de stationnement

 

Si voyager en camping-car vous offre une grande liberté, il existe cependant des législations à prendre en compte lors de la préparation de votre voyage, notamment au niveau du stationnement de votre caravane.

Vous êtes en droit de vous installer sur n’importe quel terrain privé à condition d’avoir obtenu l’accord de son propriétaire.

A savoir : vous ne pourrez pas rester plus de trois mois par an, auquel cas le propriétaire des lieux devra demander une autorisation en mairie.

 


En revanche, il est formellement interdit de dresser votre campement sur :  

  • La voie publique (notez toutefois qu’il est possible de stationner sur la voie publique si vous ne faites pas « acte de camping » en sortant par exemple une table et des chaises ou en dépliant un store roulant), 
  • Les bords de mer, 
  • Les sites classés ou inscrits,
  • Les zones protégées,
  • Les réserves naturelles, 
  • Les secteurs à proximité des points d’eau dédiés à la consommation 
  • Les zones fixées par arrêtés propres à chaque commune. 

Le plus simple et surtout le plus sécurisé reste donc les emplacements réservés aux camping-cars. Idéaux pour les voyageurs qui ont la bougeotte et ne comptent pas rester plus de 48h (24h pour certaines aires), les aires de stationnement permettent de vider les réservoirs des eaux usées et des toilettes et de faire le plein d’eau.
Gratuites ou payantes, renseignez-vous sur ces emplacements qui, en fonction de leur confort, se dotent d’options supplémentaires.

Pour les novices, pas d’inquiétude ! Les vidanges ne sont qu’une simple formalité.
Voici les 3 étapes à suivre :

  • Etape 1 : 
    Avant d’installer le réservoir des eaux usées au dessus de la zone d’évacuation prévue à cet effet, veillez à ne pas griller la priorité aux autres vacanciers ! Et en période de vacances, prenez votre mal en patience, il risque d’y avoir un peu de queue.
  • Etape 2 :
    Votre camping-car correctement positionné, il ne vous reste plus qu’à ouvrir la vanne et attendre que les eaux usées se déversent. 
  • Etape 3 :
    Sortez la caissette de son emplacement et videz là dans l’endroit prévu à cet effet. Pensez ensuite à la nettoyer au jet d’eau. Cela évitera par le suite la remontée d’odeurs désagréables. 
    Les aires de stationnement sont aussi l’endroit pour vous réapprovisionner en eau. Cette étape, payante ou non selon les aires, est la plus longue. 

Profitez-en pour faire une pause et vous reposer avant de reprendre la route. Lorsque vous roulez de longs trajets, il est recommandé de vous arrêter toutes les deux heures afin de vous relaxer et vous détendre. 

Et pour les plus sédentaires, il vous reste l’option des campings ! Réservez votre emplacement pour la durée de votre choix et installez-y votre bivouac. 
On sort les tables et les chaises, on déplie auvent et tentes pour profiter en famille d’un séjour inoubliable.

Comme pour tout, certains campings offrent des prestations plus ou moins qualitatives. Piscines, jeux, restaurants,… Choisissez donc celui qui vous convient en fonction de vos projets, envies et surtout de votre budget. 
Cette alternative, bien que généralement moins chère qu’une escale en hôtel, comporte tout de même un coût.

Dans tous les cas, assurez-vous toujours de l’état de votre véhicule avant de prendre la route. Un entretien régulier de son camping-car ou caravane est vivement recommandé. 

Camping-car et caravane, dormir dans son véhicule en toute sécuritéCrédit photo / Pinterest - Alice S. via Mimi Beach

Besoin d'aide pour votre projet ?